4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 23:11

Le printemps est devant nos portes et fait rougir de plaisir nos thermomètres! Les migrateurs arrivent tranquillement. Alors nous avons pensé qu'une visite en Baie de Somme s'imposait.

 

La première journée fût consacrée à une visite de la réserve du Marquenterre et, légère déception car peu de spécimens à observer malgré la haute mer. Parmi les observations faites on notera une colonie importante d'Avocettes élégantes, ainsi que deux mâles et une femelle de canard Pilet. A cela il faut ajouter un Butor étoilé (en vol), quelques Tadornes de Belon, des Aigrettes garzette, des cigognes, deux ou trois Huitriers pie, quelques couples de Fuligules Milouin et Morillon, des Sarcelles d'Hiver et peu de Hérons cendrés. Enfin bon nombre de Spatules blanches ont pu être observées du côté de la Héronnière. Je n'oublie pas les canards Souchet, deux ou trois Cormorans, des mouettes rieuses, deux ou trois mouettes mélanocéphales, des oies cendrées, des Grèbes huppés, grèbes à cou noir et castagneux. Ces dernières espèces ont été observées en petit nombre.

Bel envol d'oies cendrées au Marquenterre

Bel envol d'oies cendrées au Marquenterre

La deuxième journée fût consacrée à l'exploration de la Baie de Somme où nous avons pu observer les espèces suivantes : - Bruant des roseaux (6). - Tadornes de Belon (2 couples) - Cygnes Tuberculé (2 couples) - Canards Col Vert - Grande Aigrette (1) - 24 Cormorans (migration active vers le Nord Est) - 31 Hirondelles de cheminée (migration active vers le Nord) - 6 à 7 Pipits Maritimes. - Bergeronette Grise (1) - Bouscarle de Cetti (Entendu) - Mésanges bleues - Mésanges Charbonnières. Enfin à basse mer face au Crotoy nous avons pu compter plus de 120 Huitriers Pie ainsi que de nombreux autres limicoles mais difficiles à identifier car le soleil à cette heure tardive rendait la tâche délicate. Au loin dans la baie quelques phoques profitaient paresseusement du soleil printanier.

Oie cendrée

Oie cendrée

Quelques Avocettes ElégantesQuelques Avocettes Elégantes

Quelques Avocettes Elégantes

Quelques clichés de Cigognes BlanchesQuelques clichés de Cigognes BlanchesQuelques clichés de Cigognes Blanches

Quelques clichés de Cigognes Blanches

Quelques clichés de Cygnes chanteursQuelques clichés de Cygnes chanteurs

Quelques clichés de Cygnes chanteurs

Partager cet article

W.Tosseyn Earlybird
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 23:10

Que d'eau, que d'eau ! Voilà des semaines que nous subissons une succession de dépressions plus actives et humides les unes que les autres. Les sorties deviennent difficiles et l'observation de la faune ornithologique devient plus qu'aléatoire.

Mais je ne suis pas du genre à m'apitoyer, et je préfère toujours considérer que mon verre est à moitié plein. Car il y a toujours quelque chose à observer quelque part. J'ai donc installé de quoi observer , au sec et au chaud, les oiseaux qui fréquentent en cette période hivernale, nos jardins des campagnes.

De cette observation j'ai récolté quelques brèves images que je vous propose de découvrir. Si votre connexion le permet, il est souhaitable de découvrir cette très courte vidéo en Haute Définition (HD).

Comme toujours je suis à l'écoute de vos commentaires ou de vos suggestions....alors à très bientôt.

 

 

Partager cet article

W.Tosseyn Earlybird - dans Général
commenter cet article
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 13:25

Ou l'envie de vous retrouver.

 

Tout d’abord je tiens à remercier tous ceux qui sont restés fidèles au site de Birdhouse, et je sais qu’ils sont nombreux. Voici donc après de nombreux mois d’absence, un retour quelque peu laborieux, mais un retour attendu. Je ne m’étalerai pas sur les motifs de ma longue absence, l’essentiel n’est-t-il pas de revenir ?

Je ne pourrai pas, comme par le passé, vous adresser très régulièrement le résultat de mes observations, mais je ne manquerai pas de vous laisser photos et vidéos dès qu’elles seront mises en forme avec les commentaires qui s’y rapportent. La saison choisie pour ce retour sur la toile n’est peut –être pas la meilleure, mais à y regarder de plus près il ya toujours quelque chose à voir, à observer, à découvrir dans la nature qui nous entoure. J’ai bien sûr une préférence pour les oiseaux, mais il y a aussi tout le reste. C’est pourquoi j’ai décidé de « mélanger les genres » et de faire également partager le résultat de mes autres observations. Car à y regarder de plus près, on constate que ça bouge sans arrêt autour de nous. Il suffit parfois de s’assoir au bord d’un chemin et d’attendre. Et quelques instants après, il est bien rare de ne pas découvrir tel ou tel autre insecte vaquant à ses occupations, et ce n’est jamais sans m’étonner, voire me passionner. Voilà donc quelle sera, à l’avenir, le contenu de ce blog, qui malgré tout donnera toujours une place d’honneur aux oiseaux.

Pour cette reprise je vous ai réalisé une très courte vidéo, résumant les observations faites voici une dizaine de jours dans les marais de Bonnance, s’étalant sur les communes de Péronne-en-Mélantois et de Fretin dans le Nord. Comme toujours, vos remarques, conseils, questions et autres critiques seront les bienvenus.

 

Partager cet article

W.Tosseyn Earlybird - dans Général
commenter cet article
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 22:01
Ou lorsque la sève monte dans les bourgeons...

Il n'y plus de doute, lentement mais sûrement le printemps semble s'installer, du moins dans le nord de notre douce France. Dès 6 heures, voire plus tôt, les chants d'oiseaux s'entremêlent pour former une joyeuse cacophonie à laquelle il devient difficile d'imposer notre volonté de poursuivre le sommeil réparateur.

Un tour dans le jardin, un rapide regard, et que découvrons nous? des fleurs et des boutons prêts à éclore de toute leur vitalité. Ça bouge, ça vibre, ça frémit partout, tant dans le monde végétal qu'animal. Et puis ces premiers rayons de soleil ne sont-ils pas comme un délicieux gâteau sucré que l'on croque à pleines dents, tout en veillant à ne pas en perdre une miette?

Oui il est bien là le printemps et comme chaque année il arrive avec son cortège de merveilles que tout regard averti découvre avec délice. Alors bonne nouvelle, hier matin, 2 avril, j'ai eu la joie de voir la première hirondelle à l'entrée du village. Hélas, étant en voiture, et prudence oblige, je n'ai pas eu le temps de l'identifier (fenêtre ou rustique). Par la même occasion j'ai croisé sur la route une magnifique buse qui fût très vite absorbée par le brouillard épais et matinal.

L'après-midi le soleil s'est imposé sans trop de difficultés et c'est sur les appels de mon épouse, dont le bureau domine le jardin côté sud, que nous avons pu assister aux premiers accouplements de Tourterelles turques. A les observer nul besoin de dire qu'elles ont du tonus à revendre. Et le temps de saisir mon appareil elles ont, sans rougir, vaqué tranquillement à leurs ébats amoureux.

Bonjour Madame je me présente...Mhmm...vous avez un beau ramage, et que dire de votre plumage !


Permettez-moi de m'installer à vos cotés...et bla bla bla...


Un, et deux, et trois, et hop, pas de chichis, embalé, c'est pesé...et ainsi va le monde depuis des lustres pour notre plus grand plaisir.

Partager cet article

W.Tosseyn Earlybird - dans Général
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 14:59
Ou l'envie de vérifier de chouettes choses...

Dame météo étant devenue très coopérative, je n'ai pas résisté ce matin à faire un rapide tour des champs qui cerclent ma commune. Et puis je dois vous l'avouer,  je voulais surtout savoir si mes petites chouettes seraient au rendez-vous.

Quel ne fût pas mon bonheur, de retrouver au moins l'une des deux habitantes des blockhaus. Hélas elle avait élu domicile provisoire sur le blockhaus le plus éloigné du chemin de servitude, et il m'était par conséquent difficile de l'approcher. Néanmoins j'ai tenté de prendre deux ou trois clichés qui confirmeront sa présence si besoin était. Bien sûr au loin il était difficile de la retrouver mais avec un peu de patience on est souvent récompensé, et je pus enfin l'admirer à loisir au travers de mes jumelles.
Alorspetite approche au télé-objectif, pour vous offrir la photo suivante :

Sur le chemin du retour j'ai croisé en route un Sansonnet Etourneau


Une Bergeronette grise,


Une Perdrix grise,


Et enfin une mouette rieuse un rien perdue au milieu de ce vaste champs;

Partager cet article

W.Tosseyn Earlybird - dans Général
commenter cet article
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 22:34
Où le symbole d'Athéna

La chouette chevêche (Athene noctua) est une chouette de petite taille, à l'aspect trapu. C'est la plus diurne des chouettes, et ce malgré son nom latin (Athene noctua). On peut l'observer en plein jour perchée sur des poteaux ou sur des toits, très attentive et faisant des « révérences ».

Elle doit son nom générique à la déesse Athéna, dont elle est l'animal symbolique.

Elle habite les lisières, bosquets d'arbres, bocages, vergers... Elle se rencontre dans les milieux ouverts voire cultivés, niche dans les cavités des vieux arbres ou les bâtiments inoccupés, ou encore dans des terriers. La chevêche, objet de la vidéo, illustrant le présent article, à été filmée au beau milieu d'un champ parsemé de plusieurs blockhaus datant de la dernière guère. Et aux premières observations il semble bien que le couple y ait élu domicile (observations à suivre donc).
La chouette chevêche se nourrit de beaucoup d'
insectes mais aussi vers de terre, et petits mammifères.

La chouette chevêche est répandue dans toute l'Europe, à l'exception de l'Irlande et de la Scandinavie. En France il y en a de moins en moins.

C'est une espèce qui a fortement régressé au XXe siècle.

Sa population tend à se reconstituer depuis qu'elle est protégée, mais de nombreuses menaces pèsent encore sur elle, en particulier les collisions avec véhicules, de nuit ou à l'aube et les empoisonnement par ingestion de rongeurs ayant eux même ingéré des rodenticides et autres pesticides dont notre pays détient le triste record quant aux quantités répandues, à l'hectare, par notre agriculture!


Il est très important de noter que c'est une des  espèces protégées qui en France a fait l'objet d'un plan de restauration national.
Donc, si vous avez la chance d'observer ce magnifique oiseau, profitez-en, mais veillez, en aucun cas, à le déranger dans son lieu de nidification.

La femelle pond de 4 à 8 œufs dans son nid, et couve pendant 26 à 28 jours. Les poussins naissent couverts d'un duvet épais et sont nourris d'insectes et petits vertébrés. Ils sont capables de voler puis de quitter le nid après 28 à 35 jours.

Enfin, un zeste d'histoire sur cet oiseau qui a souvent été apparenté à diverses pratiques de sorcellerie ou de magie plus ou moins noire.
Dans l'
antiquité grecque, la chouette chevêche, attribut d'Athéna, symbole de la connaissance (la sagesse mais aussi la science...) devint naturellement celui de la ville d'Athènes. Cette ville prit pour monnaie, la drachme qui les représentait toutes deux. Cette drachme s'étendit ensuite à toute la Grèce puis disparut (comme le franc) à l'arrivée de l'Euro. Mais si d'aventure vous avez quelques euros "étrangers" au fond de votre porte monnaie regardez les bien, car vous retrouverez peut être une pièce d'un Euro à l'effigie de la chouette.

Pour terminer cet article je me dois de le compléter avec un courte vidéo. Bonne découverte donc et au passage d'autres informations sont bien sûr disponibles sur le site de Wikipédia, mais également dans un excellent livre que je voue recommande (si vous le trouvez encore!) - Les Rapaces d'Europe de Paul GEROUDET - aux éditions Delachaux et Niestlé.
                       

         

Chouette chevêche
          
                                      

Partager cet article

W.Tosseyn Earlybird - dans Reportages
commenter cet article
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 21:36
.....Et son retour !

Voilà bien longtemps que je ne vous ai donné de mes nouvelles, et encore moins de photos ou vidéos. Mais comment vous décrire, comment vous expliquer, les tumultes et autres turbulences qui ont jalonnés mes sentiers de campagne ces derniers mois? Tout d'abord une chute, fin 2008,  avec le matériel photo qui lui,comme moi, n'a pas su résister aux lois de la pesanteur pour finir en puzzle dont je n'ai jamais retrouvé le modèle et le mode d'emploi.
Etait donc venu, faute de grives, le temps des merles. Le matériel photo ne se trouvant pas sous le sabot d'un cheval, il m'a fallu improviser, à moindres coûts. Et comme je suis du genre à aimer les belles technologies, il m'a fallu prendre mon mal en patience avant d'investir pour un nouveau bijou made en Nipponie.

Mais il en faut bien plus pour abattre une passion bien ancrée alors je me suis remis au travail avec les moyens provisoires. Les choses étant acceptées par mon humble amour propre, j'ai remonté la pente avec optimisme et conviction. C'était sans compter avec les caprices  et  fantaisies  d'une autre technologie ! J'ai nommé l'informatique.
En effet début de cette année 2009, il devait sans doute être écrit quelque part que je n'étais pas sorti de mon labyrinthe de soucis en tous genres.
En raccourci, un soir, de plaine lune, aux chant de la hulotte alternant avec les douze coups de minuit, mon disque dur avait décidé de n'en faire qu'à sa guise ! Sueurs froides, liquéfaction, prières à tous les saints informatiques....tout y est passé,.... et le disque aussi!
Imaginez un instant que vous perdiez des mois de travail, des années de photos et autres vidéos et que, cerise sur le gâteau, votre vendeur informatique préféré vous dise....ben y a plus qu'à formater tout ça.
Je me suis pincé en me disant réveilles toi Ornithus, ce n'est qu'un rêve. Hélas , trois fois hélas, ce n'était pas un rêve. Et c'est la mort dans l'âme qu'il m'a fallu admettre que j'avais perdu bon nombre de documents précieux.

Un peu désabusé par une telle constance dans les tuiles qui se suivent mais ne se ressemblaient pas, j'ai marqué une pose. Et puis, je ne vous apprendrai rien, quand une passion vous habite, et que le naturel revient au galop, on s'arrange pour trouver les moyens d'y revenir. En clair vous me manquiez.

Aujourd'hui les choses rentrent lentement dans l'ordre, mis à part un fournisseur d'accès Internet, qui est en dessous de tout ce que l'on est en droit d'espérer. Mais bon je tente de faire bon figure contre mauvaise fortune et c'est avec un plaisir non dissimulé que je reviens à "la scène" pour vous présenter, de façon régulière je l'espère, le résultat de ma passion.

Il me reste, pour terminer, à remercier tous ceux d'entre vous qui sont restés fidèles à mon blog et ce malgré mes publications tout à fait aléatoires de ces derniers mois.

Pour cette reprise je vous ai préparé une petite vidéo réalisée à partir de prises de vues faites en octobre dernier. Elle vous permettra de découvrir un oiseau, que je trouve parmi les plus intéressants qui soit. Rendez-vous donc dès demain pour de nouvelles aventures.

Pr. Ornithus

Partager cet article

13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 21:33

Ou lorsque l'oiseau devient secondaire...

Vous les savez sans doute, ma passion pour le monde animal est surtout orientée vers nos amis les oiseaux. Mais il est des exceptions. Je suis tout aussi admiratif devant un python, trouvé dans mon jardin alors que j'habitais encore le Congo, que devant la traversée d'un sanglier sur la route entre Beauvais et Gisors, ou encore devant un hippopotame croisé au carrefour d'un rue secondaire à Bujumbura. Mais laissons là ces animaux des tropiques ou des champs, pour revenir à des animaux de taille plus modeste tout aussi passionnants dès l'instant qu'ils sont sauvages.
 Quelle ne fut donc pas ma surprise il y quelques semaines, alors que je préparais mon thé matinal, de voir en lieu et place des visiteurs à plumes habituels un ravissant visiteur, j'ai nommé le hérisson. Ne mesurant que trop ma chance, je filai vers mon bureau pour quérir appareil photo et caméra.

C'est ensuite avec une multitude de précautions que j'ouvrai la baie vitrée pour observer  sans encombre ce ravissant petit animal qui semblait un rien perdu. Décidé à le garder le plus longtemps possible à portée de mes objectifs je me rendit à la cuisine afin d'y récolter quelques croûtons de pain ainsi que quelques morceaux de graisse de lard. Ce repas improvisé semblait parfaitement convenir à notre invité inattendu. C'est ainsi que je pus, à loisir, photographier et filmer cet hérisson bien sympathique. En voici donc quelques clichés ainsi qu'une courte vidéo.





Et enfin la vidéo


                                                                                               Herisson

Quelques précisions au sujet de cet animal bien sympathique.

Le
hérisson européen est répandu en Europe, y compris la Russie d'Europe, excepté dans le  grand Nord, ainsi qu'en Turquie et dans le Caucase.
Les espèces du genre Erinaceus, ce qui est le cas de notre visiteur, sont des espèces protégées.


Bien que faisant partie des insectivores, les hérissons sont quasiment omnivores. Ils se nourrissent d'insectes,,d'escargots, de grenouilles et de crapauds, de serpents,d'oeufs d'oiseaux, de carcasses d'animaux, de champignons, d'herbe, de racines, de baies, et autres fruits. Mon visiteur quant à lui semblait beaucoup apprécier les croûtons de pain et les bouts de gras servis en ce début de matinée! Il arrive parfois que des hérissons soient surpris en train de creuser à la recherche de verre de terre.


Ils sont souvent considérés comme une forme naturelle de contrôle des parasites de jardin. Beaucoup de gens laissent de la nourriture afin de les attirer. Et il est vrai qu'un hérisson dans son jardin c'est avoir un précieux collaborateur pour lutter contre la vermine qui pullule dans les potagers.

Une célèbre marque de fertilisant, dont je tairai le nom, à eu la bonne idée d'éditer gracieusement un petit carnet de jardin, reprenant, sur une quarantaine de pages, comment jardiner en parfait accord avec la nature et surtout sans pesticides. Si vous fouiner quelque peu dans les rayons de votre jardinerie préférée vous devriez trouver facilement cet ouvrage gratuit.

A titre d'exemple vous trouverez ci-dessous les deux pages traitant des bienfaits de la présence d'un hérisson dans votre coin de paradis vert.




Même s'il arrive que le hérisson se délecte de quelqu'oeuf d'oiseau, c'est la loi de la nature, je suis certains que si vous en croisiez un demain, vous ne manqueriez pas d'apprécier sa visite. Mais attention gardez vous bien  de vouloir le toucher, car comme je vous l'annonçais en titre de cet article, sa visite ne manque jamais de piquant!

Partager cet article

W.Tosseyn Earlybird - dans Général
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 16:55
Ou la dégringolade de Celsius,

0, -2, -4, -7 et depuis plusieurs jours entre -9 et -11°C ! Si ce la ne vous a pas encore interpellé nous sommes bel et bien entré dans l'hiver avec son cortège de calamités. A défaut d'y trouver un rien plaisir, quoique, prenons en notre parti. Protégeons nous et protégeons les autres, si possible en les aidant d'une manière ou d'une autre. Selon qu'on soit nanti ou démuni les degrés sous zéro ne se ressentent pas de la même manière. C'est donc le moment d'ouvrir notre porte et notre coeur à ceux qui sont dans le besoin.
Il en va ainsi pour les hommes, mais les animaux ne font pas exception à la règle. les périodes froides, que dis-je! glaciales ne sont pas sans laisser quelques traces malheureuses parmi la faune de nos campagnes et en particulier chez les oiseaux.

Le moment est donc venu de les soigner comme on peut. Sans compter que si vous avez la chance de posséder un jardin, vous serez largement récompensé par le spectacle que vous offre le ballet de ses charmants petits êtres à plumes. Alors comme beaucoup d'entre vous j'alimente de façon quasi quotidienne la mangeoire avec les graines de tournesol mais également du blé et du maïs concassé. Les restes de pain, de fromages, et autres graisses feront également l'affaire. Et puis n'oubliez surtout pas de prévoir de l'eau car par les froids qui courent chez nous autres les Ch'ti pas une mare, pas un étang ne sont restés liquides...même les canaux du nord ne doivent, leur salut qu'aux brise-glace.

Le nourrissage de ces dernières semaines nous a permis d'observer dans le jardin les oiseaux suivants; Mésanges charbonnières, M.bleue, M.à longue queue, M.noire, M.huppée (pour la première fois depuis très longtemps), Pinsons des arbres, Pinson du Nord, Troglodyte, Verdiers, Accenteur mouchet,  Moineaux, Pic épeiche, Geais, Merles, Tourterelles turques, Pigeons ramier, Grives et......un Hérisson (qui a semble-t-il beaucoup apprécié des restes de graisse. Mais assez de bavardages car après une si longue absence je ne suis point venu pour vous inonder de paroles. Place donc aux visuels photos et vidéo. Maestro please, allumer donc le projecteur.

Avant les grandes gelées au détour d'un ruisseau voici un Martin pêcheur.


Mais déjà le fond de l'air devient frais!


Les mousses commencent à se parer de cristaux de givre...


Ici on résiste encore au froid...donc point de glace encore.


La voici enfin, blanche et décorative, c'est la première neige au village.


Le bétail est rentré et l'abreuvoir est gelé...


Les oiseaux sont en peine pour trouver de quoi manger, alors notre aide est la bienvenue...
Ici une mésange bleue.


Tourterelle Turque


Cette première neige ne tardera pas à disparaître au grand bonheur de ce Héron


Nous en resterons là pour ce premier volet consacré à l'hiver. Bien d'autres parties avec de nombreuses photos et vidéos qui sont en cours de montage vous attendent. Le tout était de s'y remettre !! Alors dans les jours à venir scrutez bien votre Birdhouse préféré, Je vous le promet il y aura des surprises.



Partager cet article

W.Tosseyn Earlybird - dans Général
commenter cet article
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 12:00
Ou le retour des pensionnaires,

Avec les premières fraîcheurs matinales et la raréfaction des moustiques et autres insectes nos oiseaux des jardins et campagnes deviennent plus téméraires et s'approchent  des habitations.
Le défilé à donc commencé et les premières graines semblent être à la satisfaction de nos passereaux les plus divers. Parmi les habitués des lieux citons les moineaux bien sûr, les mésanges charbonnières en quantité, les mésanges bleues, le pinson, le rouge gorge, le pic vert, le pic épeiche, le geai, les tourterelles turques, les ramiers et surprise cet automne, en première observation dans mon jardin depuis cinq ans, trois mésanges huppées.
Ci-dessous donc quelques photos réalisées essentiellement en digiscopie.

Mésange huppée


Mésange huppée


Mésange charbonnière


Mésange bleue


Moineau domestique

Enfin dans quelques jours, je devrais être en mesure de vous mettre en ligne une vidéo où vous aurez tout loisir d'observer les mésanges huppées au "dîner" quotidien. A suivre donc.....

Partager cet article

W.Tosseyn Earlybird - dans Général
commenter cet article

Présentation

  • : Birdhouse
  • Birdhouse
  • : Modeste blog visant à vous faire partager mon amour et mon intérêt pour la nature et plus paticulièrement pour les oiseaux et cela a commencé comme ça...Dans mon enfance mon instit,....lisez la suite sur ma page "Le début" !
  • Contact

Les photos et prises de vues video de ce site ne sont pas libres de droits et demeurent ma propriété à part entière. Toute utilisation à des fins commerciales est rigoureusement interdite. Je me réserve le droit d'autoriser ou non la diffusion, par un tiers, de tout document protégé par un Copyright. Pour toute demande de diffusion, merci de me contacter à l'adresse mail suivante (Earlybird52@orange.fr)

Une Recherche ?

Quelques chiffres

Nombre total de visiteurs
depuis le 21/02/08
Ce compteur n'est plus
actif par suite d'une
décision d'Overblog
de ne plus
rendre possible l'utilisation
 du Java Script pour
les blogs en mode
confiance ayant un
BR inférieur à 75!
Vous êtes actuellement
Même motif que ci-dessus
sur le site et 
Et depuis le  
13 mars 2008
vous visitez depuis les
pays suivants :

Ce dont je vous remercie

Archives Birdhouse

Petites infos pratiques

Toutes photos marquées de ce
logo ne sont pas libres de droits
Merci de me contacter
 pour toute utilisation éventuelle.
Pour m'adresser un mail
cliquez sur le logo
 

 

Sinon,Il est  

 
 Et avant de sortir
prenez la météo en
Cliquant sur mon parapluie !

Lien Meteo
  For all foreign visitors who
are not understanding French
please feel free to translate
my web pages with
"Google Translate"
by clicking the flag below
.

Copy and paste the URL of
selected web page in
Google Translate and select
your own language. Enjoy.

Articles Par Catégorie

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog